France Pierron : « Je ne vois pas pourquoi un sportif refuserait l’interview d’une femme »

France Pierron : « Je ne vois pas pourquoi un sportif refuserait l’interview d’une femme »

Chaque dernier samedi du mois, une journaliste spécialisée dans le sport prend la parole et parle de son métier. En janvier, c’est France Pierron de La chaîne L’Equipe qui s’y colle.

Son métier

« Je suis journaliste au sein de la chaîne TV de L’Equipe depuis 10 ans, et avant cela j’ai travaillé 5 ans pour le Toulouse football club (TFC) ou j’ai plus ou moins appris le journalisme de club (site internet, TV…). J’ai toujours été dans le sport. »

Pourquoi le sport ?

« Sportive depuis toute petite (tennis, volley, taekwondo, roller, hand, danse…), j’ai toujours baigné dedans. Pas un jour sans sport. Je me suis donc naturellement dirigée vers des études de sport (STAPS puis IUP Métiers du sport). »

L’interview la plus marquante ?

« Quand on a la chance d’avoir eu Messi ou Nadal à son micro, on s’en souvient à vie. J’ai pu interroger de grands champions mais bizarrement celui qui m’a le plus marqué est un peu plus anonyme : Cyril Jonard, grand champion de judo, sourd, aveugle et muet. Son interview était poignante avec sa compagne qui lui traduisait les questions avec des signes dans le creux de la main. Un grand moment de télévision, j’étais très émue. »

Un souvenir négatif ?

« Comme souvent, ils enchaînent les interviews et ne sont pas toujours dans un bon jour. Il faut les comprendre, ça peut vite être pénible, mais la plupart sont quand même tous très sympa. Sans citer de noms, je me souviens d’un skieur et d’un athlète qui m’avaient pris un peu de haut… Ah si, je peux citer Manuel Neuer, le gardien allemand, qui m’a carrément snobé au ballon d’Or, je lui en avais voulu ! Bon, il faut dire qu’on était assez nombreux à vouloir l’interroger… »

Le gardien allemand Manuel Neuer a « snobé » France Pierron.

Refus d’interview à cause du sexe ?

« Alors Manuel, c’est pour ça ? Non, plus sérieusement, j’espère que ça n’arrive plus à notre époque. On est suffisamment nombreuses et en force ! C’est dans leur intérêt aussi. Je ne vois pas pourquoi un sportif refuserait une interview d’une femme. »

Des propos sexistes ?

« Oui, ça arrive. Dès que l’on sort une saucisse à l’antenne (comme les hommes finalement) on nous demande vite de retourner en cuisine. Il ne faut pas y prêter attention sinon c’est leur donner trop d’importante. Mais même le fait de se faire complimenter sur son physique plutôt que sur la qualité de ses interviews, çà aussi c’est un peu sexiste, et c’est au quotidien… »

Un message optimiste ?

« Eclatez-vous les filles ! Il faut travailler encore et toujours, comme dans n’importe quel métier. On n’a pas l’impression de bosser quand on aime ce que l’on fait. C’est du sport c’est léger c’est passionnant, jamais rien de grave, c’est le plus beau des métiers !  On change tous les jours, on ne s’ennuie jamais… Foncez les filles ! Et démarquez-vous ! »

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.